L’architecture ou l’assise d’un contrat entre l’homme et la nature En-tête de la préface du tome 1 de l'encyclopédie géohistorique en six volumes, L’Homme et la Terre, du géographe et écrivain Élisée Reclus (1830-1905). Gravure de Deloche et de František Kupka, 1905.

La nature a changé de statut. Elle qui était jadis vénérée et respectée est aujourd’hui maitrisée et domptée. Notre collaboratrice Valérie Levée introduit ainsi son propos dans un texte publié en 2010 sur la relation Homme-Nature. Toujours d’une brûlante actualité.

Maitrisée et domptée, certes, mais aussi rebelle et très expressive, comme on peut le constater. Valérie, que ce sujet interpelle – son profil de docteure en biologie végétale n’est certainement pas étranger à cela –, nous introduit avec acuité et aisance à un thème d’une grande complexité et actualité. On régit les relations entre humains, les juristes encadrent des pans entiers de nos vies, les droits de l’homme reconnaissent l’égalité des hommes et des femmes, le contrat social tente de protéger l’exploitation de l’homme par l’homme.

Nous serions à l’aube d’une évolution : une symbiose avec la nature avant qu’elle nous rejette ! Ainsi, à l’instar des droits de l’homme, le philosophe Michel Serres (1930-2019) prône un contrat naturel pour reconnaître les droits de la nature. Ce faisant, mentionne Valérie, c’est de lui-même que l’homme se protège.

À lire son texte


Articles récents

Première plateforme universitaire de documentation sur l’hébergement des aînés au Québec

Première plateforme universitaire de documentation sur l’hébergement des aînés au Québec

La Chaire Fayolle-Magil Construction de l’Université de Montréal, en collaboration avec FORMES, annonce le lancement de la 1ere plateforme universitaire de documentation sur l’hébergement des aînés.


Lire la suite
Architecture de terre – Architecture de fibres

Architecture de terre – Architecture de fibres

Lors du Rendez-vous des écomatériaux 2021, Mme Gauzin-Müller présentait des finalistes du TERRAFIBRA Award, concours réalisé dans le cadre d’une démarche en lien avec le renouvellement des ressources.


Lire la suite
L’occupation transitoire de bâtiments patrimoniaux

L’occupation transitoire de bâtiments patrimoniaux

Mêlant l’architecture durable, la conservation du patrimoine bâti et les valeurs de justice sociale, Entremise propose de « connecter des personnes sans espaces à des espaces sans personne.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte