Dr Luc Vescovi – Lettre(s) à COVID d’un scientifique en temps de confinement

Dr Luc Vescovi, administrateur au CA du Secrétariat international de l’eau, membre de notre comité consultatif, s’adresse au virus, lui décline et réinterprète l’acronyme de son agent actif destructeur, l’ARN.

Cher COVID, force est de constater qu’une nouvelle fois et bien qu’étant un des chaînons les plus sophistiqués de l’évolution, l’homo sapiens fait face à une menace sanitaire d’autant plus complexe qu’elle est rendue globalisée. COVID s’il vous plait, garde pour toi ton acide ribonucléique (ARN) protégé par sa membrane et encapsulé dans sa capside et laisse-nous nous raccrocher à d’autres notions plus positives, que le combat pour faire face à la crise révèle, par ailleurs, avec tant de clarté. Agir pour l’Autre, faire preuve de Résilience et témoigner tout son respect envers mère Nature, voici, en effet, les fondements de l’ARN qui nous poussent à entrevoir des lendemains plus sereins.

Centers for Disease Control and Prevention

A pour Altruisme

Ce terme parfois galvaudé et dont la perception chez certains dans le monde des affaires peut être teintée d’ironie et faire preuve de faiblesse, car cause de dépenses mal orientées, prend tout son sens en ces temps de pandémie. Se faire soigner, assurer un service au patient plutôt qu’au client, cela passe par une mobilisation des ressources financières, le dévouement et l’expertise d’un personnel soignant adéquatement formé et reconnu pour la tâche. Bien sûr, l’accès aux soins de santé se doit d’être équitablement réparti et facilité ; alors que penser de l’accès à la nature, et à un environnement sain facilitant la distanciation sociale ?

R pour Résilience

À quelques reprises déjà dans l’histoire de l’humanité (de l’Antiquité au Moyen Âge et au siècle dernier), cher COVID, une épidémie est venue frapper l’équilibre des sociétés, voire des civilisations. Certes, cette fois, l’impact de l’aléa sanitaire est planétaire. Néanmoins, nos réponses tant individuelles que collectives vont témoigner de notre résilience et de notre capacité à surmonter les problèmes à venir. Comment faire pour côtoyer l’autre de loin d’ici l’éradication ? Il nous faudra innover et sortir des sentiers battus pour planifier des milieux de vie sains.

N pour Nature

En tant qu’administrateur du Secrétariat international de l’eau (SIE) me vient en tête un projet dans lequel le SIE est impliqué avec les jeunes de la nation mohawk d’Akwesasne. À quelques reprises, en effet, j’ai eu l’occasion d’échanger avec les Mohawks et ainsi pu constater le respect inconditionnel, voire militant que cette nation témoigne envers mère Nature. Sachons garder la raison, rester à l’écoute, faire preuve de curiosité pour stimuler notre créativité et ainsi être en mesure de nous adapter à de nouvelles réalités.

Pour terminer, je voudrais, cher COVID, relayer le propos de François Julien, éminent sinologue et helléniste français sur les cheminements de la pensée chinoise et occidentale. Pour nous occidentaux, et ce entre autres depuis Aristote, il nous faut un début (un big bang) pour aboutir à une fin. En Chine, tout début passe d’abord par une fin. La boucle est bouclée. Parti de Chine, te voilà sur tous les continents. Sache, COVID, que fort de notre diversité et de tous nos savoirs tant scientifiques, émotionnels que traditionnels, nous saurons gérer la complexité de la situation pour te confiner, te dompter par un vaccin, et sur de nouvelles bases, reprendre un rythme de vie inspirant et constructif.


Articles récents

Eau en bouteille – Un rapport accablant des Nations Unies

Eau en bouteille – Un rapport accablant des Nations Unies

Selon un rapport des Nations Unies, l’industrie de l’eau en bouteille contribue à masquer un problème mondial criant : l’incapacité des systèmes publics à fournir de l’eau potable fiable.


Lire la suite
Prochaine destination : décarboner l’avenir

Prochaine destination : décarboner l’avenir

Un nouvel immeuble à carbone zéro à structure en bois va bientôt s’ajouter au cœur de l'écoquartier du Technopôle Angus.


Lire la suite
Comment la réglementation peut pousser l’écoconstruction – L'exemple français

Comment la réglementation peut pousser l’écoconstruction – L'exemple français

Marika Frenette fait partie des pionniers qui font bouger la réflexion et la pratique architecturale. Au Rendez-vous des écomatériaux, elle a présenté les avancées réglementaires de la France.


Lire la suite

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte