La climatisation aggrave le réchauffement climatique

Une étude scientifique confirme de nouveau l’impact négatif de la climatisation sur le réchauffement climatique. Pour les chercheurs, il y a urgence à trouver des alternatives à la climatisation.

Publiée le 24 juin dans la revue scientifique Nature Communications, cette étude alerte sur le cercle vicieux entre réchauffement climatique et augmentation de la demande énergétique.

Selon l'Agence internationale de l'énergie, citée par France 24, « la climatisation est actuellement responsable de 10 % de la consommation électrique mondiale. Avec des conséquences bien réelles : dans les villes, la climatisation entraîne en moyenne une hausse de la température entre 1 et 1,5 degré comparée à celle des campagnes avoisinantes. »

France 24

Dans son rapport, l'Agence internationale de l'énergie estimait que le nombre de climatiseurs dans le monde allait passer de 1,6 milliard d'unités à 5,6 milliards en 2050.

À lire le reportage de France 24


Articles récents

L’après-COVID – Un long processus de transition

L’après-COVID – Un long processus de transition

Nul ne sait quand l’Humanité vaincra le coronavirus SRAS-CoV-2, responsable de la COVID-19. Quel sens alors donner à l’« après-COVID » si on ne sait pas quand viendra l’après ?


Lire la suite
TERRAFIBRA AWARD – Prix mondial des architectures contemporaines en terre crue et fibres végétales

TERRAFIBRA AWARD – Prix mondial des architectures contemporaines en terre crue et fibres végétales

Ce prix met en valeur les propriétés esthétiques, avantages constructifs et bénéfices environnementaux de 40 bâtiments pensés et construits avec de la terre crue, des fibres végétales ou les deux.


Lire la suite
Dans quels pays se préoccupe-t-on le plus des changements climatiques ? Ce ne sont pas ceux que vous croyez…

Dans quels pays se préoccupe-t-on le plus des changements climatiques ? Ce ne sont pas ceux que vous croyez…

Près de sept personnes sur dix croient que les changements climatiques constituent « un problème très, ou extrêmement grave », mais l’on observe des différences marquées entre les pays.


Lire la suite

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte