La neutralité carbone ne suffit plus CACTO

CACTO se présente comme la première entreprise de mode à carbone négatif des Amériques. Fondée en Californie par un entrepreneur latino-américain et militant en faveur de la protection de l’environnement, CACTO propose des accessoires durables en cuir de cactus biologique.

L’industrie de la mode constitue l’un des secteurs industriels à forte émissivité de gaz à effet de serre (GES). Selon une étude de McKinsey & Company (en anglais), le secteur de la mode était responsable en 2018 d’environ 2,1 milliards de tonnes métriques d’émissions de GES, soit environ 4 % du total mondial, ou par comparaison, à peu près la même quantité de GES par an que l’ensemble des économies de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni réunies. Selon les données de l’étude, l’industrie doit adopter urgemment des actions de réduction.

Neutralité vs carbone négatif

La neutralité carbone ne suffit plus, affirme Jesus Chavez Aguilar, fondateur de CACTO. «Si nous voulons réussir à atteindre l’objectif d’émissions nettes de carbone nulles bien avant 2050, et éviter les pires conséquences des changements climatiques, nous devons tous travailler de concert. Deux mots sont essentiels ici : collaboration et ambition. Nous devons faire plus, la neutralité climatique ne suffit plus. Les industries doivent bénéficier des technologies existantes et des programmes de compensation pour devenir négatives en carbone. L’investissement dans des programmes de recherche et l’innovation sont essentiels pour atteindre rapidement cet objectif. Les décisions que nous prendrons au cours de cette décennie détermineront le sort de l’humanité pour les siècles à venir. » À son avis, les petites et moyennes entreprises – qui représentent plus de 90 % des entreprises mondiales – seront des moteurs essentiels dans la transition vers une économie zéro carbone.

Les cactus, plantes parmi les plus abondantes au Mexique, sont des puits de carbone, car captent le CO2 (en anglais) de l’atmosphère et le piègent ensuite sous forme de carbonate de calcium. De plus, le processus de création du cuir est régénérateur et la plante n’est jamais endommagée. Seules les feuilles matures sont coupées et repoussent en six à huit mois. Photo : Stan Shebs.

Grâce à un partenariat avec l’organisation suisse à but non lucratif On a mission, la jeune entreprise a mesuré et compensé 150 % des émissions de CO2 à l’aide d’un programme de reboisement durable dans le monde entier. Le processus de mesure et de compensation aura lieu tous les six mois au cours des dix prochaines années. Par le biais de plusieurs partenariats en devenir, l’entreprise vise compenser au moins 1000 % des émissions qu’elle génère d’ici la fin de 2021.

 


Articles récents

Infrastructures naturelles et développement des collectivités

Infrastructures naturelles et développement des collectivités

Dans le cadre du prochain Rendez-vous virtuel de l'AAPQ, le professeur Jérôme Dupras s'entretiendra sur l’apport des infrastructures dans le développement des collectivités.


Lire la suite
Billet vert pour relance verte !

Billet vert pour relance verte !

En prévision du discours du Trône, une coalition s’est unie pour demander au gouvernement Trudeau d’investir dans une relance verte.


Lire la suite
Villes et canicules

Villes et canicules

Même dans le cas où nous parviendrions à limiter les futures émissions de gaz à effet de serre, en 2100 Paris sera le Bastia de 2020 et Lyon deviendra Tanger.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte