Verger patrimonial du Témiscouata Verger patrimonial du Témiscouata

Un verger historique à découvrir à Pohénégamook, Témiscouata.

Maison Notre-Dame-des-Champs – Bibliothèque et archives nationales du Québec

L’histoire du verger remonte à 1932, quand une communauté religieuse s’installe à Sully (aujourd’hui Pohénégamook) et décide de planter une soixantaine de pommiers, afin de constituer un verger-école pour l’école moyenne d’agriculture de la Maison Notre-Dame-des-Champs

Malheureusement, seulement 6 pommiers survivent. En 1934, la communauté achète et replante 200 pommiers. Aujourd’hui, il reste un peu plus de 120 pommiers âgés de plus de 80 ans. Remis en production depuis 2015, ce lieu a subi d’importants travaux (taille des arbres, entretien, recherches historiques…) pour être remis en état.

Information

Facebook


Articles récents

Arctique – La vague de chaleur n’annonce rien de bon

Arctique – La vague de chaleur n’annonce rien de bon

La vague de chaleur qui s’abat sur la Sibérie et l’Arctique n’annonce rien de bon pour la planète…, écrit Jonathan Bamber de l’Université de Bristol sur le site du média en ligne La conversation.


Lire la suite
Spleen écologique

Spleen écologique

Le « monde d’après » tant espéré risque fort d’être semblable, sinon identique, au monde d’avant.


Lire la suite
Dans quels pays se préoccupe-t-on le plus des changements climatiques ? Ce ne sont pas ceux que vous croyez…

Dans quels pays se préoccupe-t-on le plus des changements climatiques ? Ce ne sont pas ceux que vous croyez…

Près de sept personnes sur dix croient que les changements climatiques constituent « un problème très, ou extrêmement grave », mais l’on observe des différences marquées entre les pays.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte