Sensibilisation au radon Greg Robson - Wikipédia

Sensibilisation au radon – Ce que les architectes doivent savoir sur la protection contre le radon dans les bâtiments. À lire un texte de Maxime Duzyk, directeur – Science du bâtiment et ingénierie chez Huntsman Solutions Bâtiments.

 

Le radon – Principale cause de cancer chez les non-fumeurs 

Protéger les bâtiments contre le radon grâce à l’isolation par mousse giclée à cellules fermées

Par Maxime Duzyk

Maxime Duzyk est directeur – Science du bâtiment et ingénierie chez Huntsman Solutions Bâtiments. Après des études en architecture, il travaille dans l’industrie de la mousse giclée depuis plus de dix ans. Maxime est impliqué dans différents comités  d'enveloppe du bâtiment tel que DCC, SFC, SPFA, CCMC et le comité des normes ULC.

 

Il est inodore, incolore, sans goût et il tue silencieusement 3 200 Canadiens par an. Il pénètre facilement dans les bâtiments et les espaces clos sans être détecté. C’est la première cause de cancer du poumon chez les non-fumeurs. Il s’agit du radon, un gaz radioactif libéré par la dégradation de l’uranium dans le sol. Partout au Canada, on trouve actuellement des bâtiments présentant des niveaux élevés de radon.

Nous devons tester plus de bâtiments pour détecter le radon

Comme les bâtiments canadiens sont généralement étanches pour se protéger de nos conditions météorologiques extrêmes, ils constituent également une cible de choix pour le radon. Lorsqu’il devient captif dans un bâtiment, le radon peut atteindre des niveaux dangereusement élevés et, en cas d’exposition à long terme, il endommage l’ADN de nos tissus pulmonaires. Selon une étude récente menée par Santé Canada, seulement 6 % des bâtiments ont été testés pour le radon. Dans le cadre de son engagement à réduire le nombre de décès par cancer dus au radon au Canada, le gouvernement canadien, ainsi que divers partenaires, parties prenantes et dirigeants communautaires, ont déclaré novembre comme étant le « Mois d’action contre le radon » encourageant les Canadiens à tester leurs bâtiments pour le radon, à réduire les niveaux élevés de ce gaz et à protéger leur santé.

Architectes : c’est votre chance de contribuer à l’éducation et à la protection des propriétaires de bâtiments résidentiels et commerciaux contre le radon

La gestion du radon se concentre sur deux actions clés. Mais pour avoir un impact percutant, elles nécessitent la participation de la communauté des architectes. Ces actions sont les suivantes :

1- Protéger les bâtiments pendant leur construction en envisageant d’intégrer les mesures du code du bâtiment qui permettront de contrôler l’entrée du radon ;

2- Inciter les propriétaires et constructeurs de bâtiments à travailler avec les architectes pour installer des systèmes d’atténuation et obtenir une aide pour la protection et/ou l’élimination du radon grâce à des subventions pour l’atténuation.

Atténuation du radon – Mesures actives et passives à prendre

En tant qu’architecte, il existe deux types fondamentaux d’approches d’atténuation du radon que vous pouvez mettre en œuvre :

1- Barrières passives, définies comme des tuyaux et des colonnes, pour la collecte, montants à travers le toit, sans ventilateur mécanique ;

2- Dispositifs actifs, définis comme un système de barrière passive avec l’ajout d’un ventilateur mécanique. 

Une chose importante à noter cependant : toutes les mesures de contrôle du radon doivent contenir une zone de dépressurisation (gravier) sous le plan d’étanchéité à l’air. Après l’installation, qui doit inclure un raccordement à l’espace occupé, c’est là qu’une méthode passive ou active est nécessaire pour déplacer le gaz du sol, sous la dalle, vers l’extérieur du bâtiment.

Dans le cas de l’approche passive non mécanique, la dépressurisation se produit par le biais de la convection naturelle, comme un effet de cheminée ou une zone de pression positive. La cheminée s’étend à travers l’enveloppe du bâtiment et s’ouvre au-dessus du toit. Lorsque l’air dans la cheminée est plus chaud qu’à l’extérieur, l’air monte naturellement, dépressurisant sous la dalle. Pour préserver l’élan de l’effet de cheminée, la section de la cheminée qui traverse le grenier doit être bien isolée, et un réceptacle câblé doit également être installé pour faciliter la conversion à un système actif.

Pour l’approche active motorisée, un ventilateur électrique est placé dans l’évent, tirant activement l’air vers le haut à travers la cheminée et développant la dépressurisation. Les méthodes actives et passives doivent toutes deux contenir un système d’étanchéité à l’air et au radon, pour créer une zone de dépressurisation.

 

Source : Santé Canada

 

Déterminer les niveaux de radon dans les bâtiments – Comment faire ?

Croyez-le ou non, il n’existe actuellement aucune méthode fiable ou abordable pour déterminer si un bâtiment aura ou non des niveaux élevés de radon avant sa construction. La seule façon de déterminer les niveaux de radon dans un bâtiment est de le tester après sa construction dans des conditions normales d’occupation. C’est pourquoi il existe des exigences de code pour contrôler la pénétration du radon dans tous les bâtiments.

Vous pouvez gérer les infiltrations de ces gaz nocifs émanant du sol dans les nouvelles constructions et les rénovations en utilisant les méthodes suivantes :

1-      Appliquer des barrières radon sous les planchers, sur les murs de fondation et les toits en contact avec le sol.

2-      Prévoir une couche granulaire pour la collecte de ces gaz (par exemple, de la pierre concassée) sous tous les planchers en contact avec le sol.

3-      Installer un système de tuyauterie pour l’extraction des gaz du sol sous les planchers.

4-      Sceller les joints, les fissures et toutes les ouvertures dans les planchers, les murs et les toits en contact avec le sol.

5-      Tester les niveaux de radon dans le bâtiment après la construction. Si les concentrations de radon à l’intérieur dépassent le seuil d’intervention de Santé Canada, le système de tuyauterie peut être relié à un ventilateur d’extraction pour contrôler l’entrée du radon et évacuer le radon accumulé en toute sécurité à l’extérieur.

On pourrait penser que tous les codes du bâtiment imposent le dépistage du radon à l’intérieur après la construction, mais certains ne le font pas. Il est important que l’industrie de la construction comprenne qu’il est pratiquement impossible de créer une parfaite barrière étanche à l’air et au gaz sous le plancher en utilisant des méthodes de construction conventionnelles comme les membranes en polyéthylène et le ruban adhésif.

Pour citer une étude préparée pour la 14e Conférence canadienne sur la science et la technologie du bâtiment : Il existe une croyance bien ancrée selon laquelle le simple fait de prolonger la continuité du pare-air à travers les fondations du bâtiment, comme le prescrivent les codes nationaux du bâtiment et certains codes provinciaux, suffit à lui seul à contrôler les niveaux de radon à l’intérieur. Ces points de vue sont contraires aux conclusions de Santé Canada et aux nombreuses preuves et expériences des organismes concernés aux États-Unis et en Europe.1

L’isolation en mousse giclée à cellules fermées de HFO – Pourquoi c’est un outil de protection rentable.

Sachant que le radon pénètre dans le sol et que l’intrusion des gaz du sol se produit principalement par des fuites d’air, n’importe quel produit d’étanchéité ne fera pas le travail. Un système étanche contre les gaz nocifs du sol avec une bonne continuité doit être capable de sceller tous les joints, fissures et pénétrations. C’est là qu’intervient l’isolation en mousse giclée à cellules fermées HFO, dont le produit Airmétic Soya HFO. Grâce à sa capacité à s’insérer dans les plus petites crevasses et à adhérer à presque tous les substrats, la mousse isolante à cellules fermées peut fournir une barrière continue contre les gaz du sol – de sous la dalle, aux murs de fondation et aux toits. Comparativement aux systèmes d’étanchéité au radon avec ruban adhésif ou scellant, elle peut même réduire les défauts de construction.

L’isolation en mousse giclée à cellules fermées a fait l’objet de nombreux tests de résistance au radon et constitue un système d’étanchéité à l’air, à la vapeur et aux gaz efficace.

Certains produits d’isolation en mousse giclée à cellules fermées à base d’hydrofluorooléfine (HFO) ont été testés pour la diffusion du radon et sont très résistants au radon. Installés correctement, ils peuvent contribuer à protéger un bâtiment à partir de sa base.

Comme le radon se déplace principalement dans l’air, vous avez besoin d’un matériau pare-air efficace. Le mot clé ici est efficace, car le radon peut toujours se diffuser à travers certains matériaux de pare-air. C’est pourquoi certains produits d’isolation en mousse giclée à cellules fermées ont été testés conformément à la norme K124/02/95 (méthode C de la norme ISO/TS 11665-13) pour la diffusion du radon. À seulement 1,25 pouce (32 mm), certaines mousses giclées à cellules fermées HFO sont 65 fois plus performantes qu’une feuille de polyéthylène de 6 mil (0,15 mm) pour la protection contre le radon. Ces produits de mousse giclée à cellules fermées sont également souvent installés à une épaisseur de 1,25 pouce à 2 pouces, ce qui les rend beaucoup plus difficiles à perforer que le polyéthylène 6-mil (par exemple, lorsque des ouvriers marchent dessus pendant la construction).

Certains produits canadiens de mousse giclée à cellules fermées à base de HFO sont même approuvés par des spécialistes, ayant été évalués comme étant plus performants qu’une feuille de polyéthylène par un agent du Programme national de compétence sur le radon (PNCR-C) (spécialiste du radon) au Canada.

Pourquoi la mousse giclée à cellules fermées est l’ultime produit multifonction pour l’efficacité 

En plus de servir de barrière très performante pour la résistance à l’air, aux gaz et à la vapeur, la mousse giclée à cellules fermées présente également un certain nombre d’autres avantages distincts. En général, dans une application d’atténuation du radon, on applique une couche de mousse giclée à cellules fermées de 1,5 pouce (38 mm) pour corriger les irrégularités du lit de gravier – en utilisant moins d’un pouce dans la première passe pour niveler le substrat, puis une application finale de 1 po par-dessus la couche préliminaire.

En plus de ses excellentes propriétés d’étanchéité, la mousse giclée à cellules fermées agit également comme isolant. Par exemple, sous une dalle, 1,5 pouce de mousse giclée à cellules fermées (comme décrit ci-dessus) possède une valeur d’environ R-10, ce qui répond à la plupart des exigences du code pour l’isolation des planchers en contact avec le sol. Pour la plupart des produits, 1,5 pouce de mousse giclée à cellules fermées répond également aux exigences d’un pare-vapeur. L’isolation sous la dalle a aussi sa propre liste d’avantages : elle rend les planchers prêts pour l’installation d’un système de planchers chauffants, élimine les planchers de béton froids, économise de l’énergie grâce à l’effet de masse thermique, aide à prévenir la fissuration du plancher, élimine la condensation et prévient le développement de moisissures.

Les autres avantages de la mousse giclée à cellules fermées comme barrière au radon sont les suivants :

Une couverture sans faille – Les barrières en polyéthylène dépendent de la durabilité du ruban et de la précision de son installation pour constituer une barrière continue. Comme la mousse giclée à cellules fermées adhère à n’importe quel substrat, elle élimine le besoin de matériaux supplémentaires comme le scellant ou les mastics et permet d’éviter les défaillances aux joints et les problèmes de compatibilité des matériaux.

Elle est résistante à l’eau – La mousse giclée à cellules fermées met très longtemps à absorber l’eau et si elle le fait, une fois la source d’eau retirée, elle sèche tout en étant résistante aux moisissures. Elle devient également, selon la marque du produit, un pare-vapeur à partir de 1,25 pouce (32 mm) et est approuvée par le Federal Emergency Management Agency (FEMA) pour être utilisée comme isolant dans les zones inondables. 

Il est résistant aux perforations – Vous pouvez marcher sur la mousse giclée à cellules fermées sans la percer, ce qui permet de gagner du temps et de l’argent. En effet, lorsque vous posez du polyéthylène sur du gravier et que vous marchez dessus, comme vous devez le faire pour couler du béton, il se perce. La mousse giclée à cellules fermées élimine la nécessité de réparer les trous avant la coulée du béton.

Il dépasse toutes les exigences relatives aux systèmes d’étanchéité à l’air – Les  solutions de pare-air doivent être testées en tant que systèmes selon la norme ASTM E2357, Méthode d’essai standard pour la détermination du taux de fuite d’air des assemblages de pare-air. Le polyéthylène de 6 mil (0,15 mm) doit être utilisé avec le ruban testé pour répondre à cette exigence. La mousse giclée à cellules fermées est couramment utilisée comme système pare-air et isolant dans la construction commerciale. Elle a été testée comme système pare-air et a subi une procédure d’essai de durabilité supplémentaire pour confirmer sa conformité à l’essai après une année complète d’exposition au climat extérieur canadien.

Il est rentable – La mousse giclée à cellules fermées peut être installée rapidement, ce qui réduit le temps de construction. Elle présente également un coût d’installation parfois, selon le projet, inférieur par pied carré. En effet, le temps de déplacement et de préparation de l’applicateur est compensé par le volume à installer, par rapport aux systèmes d’isolation classiques qui nécessitent de multiples étapes et matériaux, ainsi qu’une main-d’œuvre plus importante, ce qui laisse également plus de place à l’erreur.

Utilisation de la mousse giclée à cellules fermées comme système d’étanchéité au radon – Aperçu du processus

La zone située entre le mur de fondation et la dalle est celle où se produisent la plupart des fuites d’air et pertes thermiques. L’isolant en mousse giclée peut être appliqué directement sur le substrat de gravier préparé (minimum 1,5 pouce) pour obtenir une continuité dans cette zone.

Dans la plupart des cas, vous pouvez installer à la fois le pare-air, le pare-vapeur et l’isolant dans un sous-sol de 1 000 pieds carrés (mur, solive de rive et sous la dalle), en une demi-journée seulement. Comparez cela au temps qu’il faudrait pour isoler et assembler les panneaux isolants, puis installer une feuille de polyéthylène de 6 mil (0,15 mm), assembler et sceller toutes les pénétrations. Efficace, en effet !

Vous apprécierez la capacité d’étanchéité et d’adhésion de la mousse giclée à cellules fermées, car dès l’application, chaque pénétration est complètement scellée, et le joint est isolé, sans pont thermique. Puisque le béton et les pénétrations sont du côté chaud de l’enveloppe du bâtiment, le tuyau n’est plus sujet à l’expansion thermique et le joint béton-tuyau est permanent. Le béton est également protégé thermiquement et n’est plus sujet aux variations de température, entraînant des fissures. Même le couvercle de la pompe de puisard est scellé.

Une fois que le béton a complètement durci, vous pouvez installer les colombages et la finition en gypse. La mousse ne peut pas être laissée exposée et doit être protégée par une barrière thermique approuvée comme une feuille de gypse par exemple.

Un bon exemple d’utilisation d’un système de plancher chauffant exige que les installateurs marchent sur la surface non seulement pour les barres d’armature, mais aussi pour le système de chauffage. Si l’isolant et le système d’étanchéité au radon restent en place sans perforation, le béton est alors coulé directement sur la surface de la mousse giclée à cellules fermées. Après la coulée du béton, il n’est pas nécessaire d’ajouter de pare-vapeur ou de ruban adhésif pour les éléments d’ossature. L’installation est complètement étanche.

Utilisation de la mousse giclée à cellules fermées pour améliorer le contrôle du radon – Aperçu du processus

Vous pouvez rénover un bâtiment pour améliorer le contrôle du radon en ajoutant de la mousse giclée à cellules fermées sur la dalle existante et couler une seconde dalle par-dessus. Assurez-vous que la cheminée d’évacuation du radon traverse les deux dalles et se termine dans la couche de gravier.Toutes les pénétrations de plancher existantes peuvent être scellées et isolées avec 1,5 pouce de mousse giclée à cellules fermées appliquée directement sur le plancher de béton existant. Le système de plancher chauffant peut aussi être facilement installé à ce stade. Si le designer ou l’entrepreneur veut isoler le mur porteur, il est préférable d’envelopper le contreplaqué d’un matériau pare-air et de l’installer avant de couler la deuxième dalle de béton.

Pour les vides sanitaires, la mousse giclée à cellules fermées peut être appliquée directement sur la dalle de plancher originale ou directement sur le gravier et remontée sur les murs de fondations. La mousse giclée adhérera complètement aux deux surfaces.

La mousse giclée à cellules fermées ne fonctionne que si elle est installée correctement par des professionnels qualifiés.

Oui, il est prouvé que la mousse giclée à cellules fermées est un système d’étanchéité efficace contre le radon, mais sa continuité et sa durabilité dépendent à la fois du produit que vous choisissez et des compétences de l’installateur. La mousse giclée à cellules fermées ne devrait être installée que par des professionnels formés par le fabricant et sa tierce partie pour leur système spécifique. Au Canada, la formation est offerte par des formateurs certifiés, puis l’installation est inspectée par des inspecteurs certifiés. En conclusion : faites vos recherches et vérifiez les références lorsque vous choisissez votre isolation en mousse giclée à cellules fermées.

Note
1 http://obec.on.ca/sites/default/uploads/files/members/CCBST-Oct-2014/B6-2-a.pdf
Sources
https://takeactiononradon.ca
https://www.canada.ca/en/health-canada/news/2019/11/radon-action-month-and-lung-cancer-awareness-month--november-2019.html
http://obec.on.ca/sites/default/uploads/files/members/CCBST-Oct-2014/B6-2-a.pdf

Articles récents

Enveloppe du bâtiment et performance énergétique

Enveloppe du bâtiment et performance énergétique

En ce qui concerne la physique du bâtiment, nous voyons apparaître de nouvelles techniques et technologies pour le bien de notre planète, de nos communautés et de nos concitoyens.


Lire la suite
Stratégies et technologies de l'industrialisation du bâtiment

Stratégies et technologies de l'industrialisation du bâtiment

Les stratégies et technologies de l’industrialisation démontrent de plus en plus leur efficacité à livrer un produit bâtiment de haute qualité.


Lire la suite
Travaux de réfection – Deux études de cas

Travaux de réfection – Deux études de cas

La variabilité des méthodes utilisées est telle qu’il est presque impossible de prévoir le type de réfections à faire sur un immeuble. Nous vous présentons ici certains points forts issus de deux cas.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte