Les archives des Augustines inscrites à l’UNESCO

Lors de la 216e session de son Conseil exécutif, l’UNESCO a approuvé la proposition d’inscription des archives des Augustines du Canada au Registre international de la Mémoire du monde. Par cette inscription à ce registre, l’UNESCO reconnaît « l’intérêt international et la valeur exceptionnelle de ce patrimoine documentaire » pour l’humanité.

Les archives des Augustines du Canada figurent ainsi parmi les 64 éléments du patrimoine documentaire des cinq continents admis aujourd’hui au registre. Elles rejoignent des documents prestigieux déjà inscrits tels que des papyrus, des traités de paix, la pierre de Rosette ou la tapisserie de Bayeux.

« C’est avec grande fierté que nous accueillons cette importante nouvelle, signale la présidente du Conseil des fiduciaires de la Fiducie du patrimoine culturel des Augustines, Gertrude Bourdon. Après l’inscription au Registre de la Mémoire du monde du Canada, en 2020, les Archives des Augustines reçoivent une reconnaissance d’envergure internationale, accordée par un jury provenant de divers pays, sous l’égide de l’UNESCO, une institution gardienne du patrimoine de l’humanité. Cet honneur nous rappelle aux yeux du monde la grande responsabilité de préservation et de mise en valeur qui nous incombe aujourd’hui. »

Au cours de plus de trois siècles, les Augustines ont constitué et préservé un patrimoine documentaire exceptionnel pour comprendre l’adaptation des soins en terre d’Amérique et l’expansion d’un réseau hospitalier de premier plan. Ces archives relatent la contribution de centaines de femmes dédiées au soin des malades et à l’édification d’établissements de santé encore actifs aujourd’hui, depuis le tout premier fondé à Québec en 1639. Sans les archives des Augustines, nous rappelle leur entrée au Registre de l’UNESCO, un pan important de l’histoire du Canada resterait dans l’oubli.

« Depuis la fondation de leur premier hôpital en Nouvelle-France, évoque S. Lise Tanguay, supérieure générale de la Fédération des Augustines du Canada, les sœurs hospitalières ont toujours conservé soigneusement les archives qui raconteraient un jour leur œuvre. Prendre soin des malades, jour et nuit, fut de tout temps l’essentiel pour ces soignantes et ces bâtisseuses d’hôpitaux. La reconnaissance de l’UNESCO nous rappelle que les documents qui témoignent de ce dévouement auprès d’hommes, de femmes et d’enfants de toutes conditions ont une valeur universelle. »

« Pendant plus de 375 ans, les Augustines ont documenté une grande partie de notre histoire collective, souligne Michel Bonsaint, représentant du gouvernement du Québec au sein de la Délégation permanente du Canada auprès de l’UNESCO. Véritables bâtisseuses, elles ont accompli un travail remarquable, y compris pour documenter, à travers des archives exhaustives, l’évolution et l’organisation de nos soins de santé. »

« Cette collection d’archives illustre la place centrale que les femmes ont occupée dans le développement de notre société, mentionne Cody Groat, président, Comité consultatif canadien pour la Mémoire du monde, notamment par la mise en place de nos systèmes de santé. Depuis 1639, les Augustines ont joué un rôle important dans certains événements majeurs qui ont façonné notre identité en tant que peuple. La sauvegarde de ces archives nous permet de mieux nous comprendre et de savoir comment nous nous sommes perçus en tant que peuple. »

En 2018, les Augustines ont confié leurs archives à une fiducie d’utilité sociale qu’elles ont constituée. Ce patrimoine documentaire est maintenant préservé et rendu accessible au centre d’archives du Monastère des Augustines, à Québec. Il représente un kilomètre linéaire d’archives et de livres anciens provenant des douze monastères-hôpitaux fondés au Québec. On peut consulter ce patrimoine au centre d’archives ou, en partie, sur le portail web achives.monastere.ca.


Articles récents

La Machine à queeriser

La Machine à queeriser

Maxime Partouche propose une réflexion sur la théorie queer en tant qu’outil de conception, qu’il a expérimenté lors de la réalisation d’un dispositif architectural au Musée de la civilisation.


Lire la suite
Métis – Arts et jardins

Métis – Arts et jardins

Le Festival international de jardins est reconnu comme la plus importante manifestation de ce genre en Amérique du Nord. Regards sur les œuvres de l’édition 2023.


Lire la suite
Production influencée par l’approche vernaculaire et artisanale

Production influencée par l’approche vernaculaire et artisanale

Le mobilier modulaire Suzanne, projet exploratoire réalisé à l’école de design de l’UQAM, aborde le thème de la lumière comme source de conception et met de l’avant les méthodologies ancestrales.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte