Production influencée par l’approche vernaculaire et artisanale Marie-Pier Caron-Desrochers et Victor Montour-Benoit

La collection de mobilier modulaire Suzanne est un projet exploratoire réalisé à l’école de design de l’UQAM par Marie-Pier Caron et Victor Montour-Benoit, technologues en architecture et bacheliers en design de l’environnement. Chapeauté par le professeur Guillaume Sasseville, le projet se devait d’aborder le thème de la lumière comme source de conception et mettre de l’avant les méthodologies ancestrales.

C’est avec une approche sensible et lucide face aux enjeux actuels de notre société que la collection propose une autre façon de voir et interagir avec le mobilier de notre quotidien. Né du constat que la participation humaine est de moins en moins nécessaire dans l’expérience et la réalisation d’un produit, les concepteurs ont voulu, par le biais de leurs essais et de leur projet, requalifier cette relation autrefois riche et inévitable en faisant écho au passé. La relecture des méthodologies ancestrales introduit alors une approche vernaculaire et artisanale, influencée par la même occasion par l’échelle de la production. Comment amener l’usager à interagir avec l’objet de manière sensible, intuitive et pérenne ?

Le projet Suzanne réintroduit l’artisan dans le processus par un usinage principalement manuel. Cette prise de position permet de revaloriser le savoir-faire artisanal dans la production de chaque composante, préconisant par la même occasion la signature imparfaite de l’intervention humaine. L’emploi d’usinages manuels tels que l’embossage et le cintrage ont permis de réintroduire le rôle de l’artisan dans la réalisation du produit.Photos : Marie-Pier Caron-Desrochers et Victor Montour-Benoit

Descriptif

Le projet Suzanne s’inspire d’une rencontre entre divers archétypes issus de la culture du mobilier québécois, par un principe de composition modulaire. La répétition d’un module identique évoque parfois une console, parfois une bibliothèque et même un banc. L’expression du mobilier se module au fil du temps selon les besoins et la participation de l’usager dans l’objectif de garder nos objets le plus longtemps possible.

 

Motivés par le désir d’agencer praticité et sensibilité, les concepteurs ont puisé dans leurs souvenirs afin d’offrir un produit intime et personnel. Cette quête identitaire et émotive pousse à voir le design sous un autre angle, vers une expérience sincère, humaine. Et si le design pouvait nous ramener à une époque de naïveté, où l’émerveillement était chose quotidienne ? Telle est la genèse de la collection Suzanne.

Processus

Sensibles aux divers enjeux environnementaux entourant le domaine du design industriel, les concepteurs ont opté pour une matière locale et entièrement recyclable, l’aluminium. Aussi, ils ont appliqué la notion de monomatière, ce qui signifie que le mobilier est entièrement composé de feuille d’aluminium perforée, ce qui facilitera éventuellement sa récupération. De plus, la malléabilité de l’aluminium permet non seulement un usinage plus accessible, mais également l’usure naturelle du mobilier, un témoignage subtil du passé, un peu dans le même esprit que la patine d’un cuir ou l’oxydation du cuivre. La matière vit, évolue et répond à la temporalité. Tout au long du processus, les notions de lumières ont influencé les recherches, car c’était la thématique de l’atelier. C’est pourquoi le duo Marie-Pier et Victor a été guidé par la matière d’après des observations d’effets lumineux et des jeux d’ombres qui ont nourri leur concept.

Le cannage a énormément inspiré la poésie et le langage graphique du projet, entre autres par les jeux d’ombres et de superpositions de trames. 

Intention

Suzanne s’inscrit dans un mouvement d’honnêteté avec l’usager. Des assemblages simples et un fonctionnement intuitif, en toute transparence. Tout comme à l’époque de nos grands-parents, le mobilier est réalisé par l’humain, avec des outils principalement manuels, occasionnant parfois certaines imperfections, lesquelles viendront ajouter au caractère unique de chaque module. Pour ce qui est d’imprégner le mobilier à son histoire, celui-ci doit être le fruit d’une conception sensible, qui indique avec subtilité des témoignages du passé, tout en répondant aux besoins présents et en offrant diverses possibilités futures. Suzanne incarne l’intention de retourner au partage, au legs intergénérationnel, par son caractère intemporel et son adaptabilité, ce qui assure cette pérennité aussi pratique qu’esthétique. Suzanne offre des possibilités, une liberté rarement accordée à l’usager. Pour les concepteurs, il était important de se questionner sur qu’est-ce qui rend un objet intemporel et pérenne à travers le temps. Le lien émotif en fait partie, mais la notion d’un mobilier modulable permet aussi une durabilité temporelle par la participation de l’usager. Le mobilier peut se retrouver dans plusieurs pièces, différents contextes et peut changer de fonction selon les besoins et désirs de l’usager. C’est dans l’optique d’encourager une certaine créativité et un lien émotif avec les objets de notre quotidien.


Articles récents

Le futur post-pandémique des professions du design – Volet 3

Le futur post-pandémique des professions du design – Volet 3

Comment s’amorce le futur des professions du design dans un scénario post-pandémique ? FORMES propose une série d’articles portant une réflexion sur divers aspects des pratiques professionnelles.


Lire la suite
Art public : le quartier comme territoire

Art public : le quartier comme territoire

Pour saisir l’importance que revêt aujourd’hui le quartier ou l’arrondissement dans l’évolution de l’art public montréalais, nous examinerons le cas particulier de l’arrondissement d’Outremont.


Lire la suite
Le tactile en plein cœur de cible – L’exposition L’art et la matière, prière de toucher

Le tactile en plein cœur de cible – L’exposition L’art et la matière, prière de toucher

L’exposition, L’art et la matière, prière de toucher, contient des répliques de sculptures provenant des collections de musées nationaux français. Ces répliques peuvent être découvertes par le touché.


Lire la suite
Magazine FORMES
6 numéros pour seulement 29,95 $

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte