Convertir une maison existante en maison passive solaire vaut le coût Pour la remise à neuf et conservation, la maison a été finaliste en 2005 au Phoenix de l’environnement, catégorie « Réduction, réemploi, recyclage, mise en valeur des matières résiduelles ». Photo : Roberpierre Monnier

Confinement oblige, l’architecte Roperpierre Monnier a décidé de faire l’exercice si le fait d’avoir conçu une maison solaire passive en 2005-2006 (rénovation d’une propriété existante) valait ou non le coup. La réponse : Oui !

Le résultat

Sur une période de 13 ans (2019), la résultante de la rénovation (2005-2006) se calcule par une économie énergétique annuelle de 400 $. 

La démarche

Consigne à 20o C, 100 % électricité.

Un investissement d’environ 2500 $ en isolation supplémentaire en 2005.

Avant la rénovation en 2005, la consommation énergétique moyenne était d’environ 28 200 kWh/année selon les données d’Hydro-Sherbrooke (pour une surface d’environ 2000 pieds carrés, huit pieds de hauteur de plafond sur deux étages).

La réorientation de la fenestration (thermos clair double vitrage, sans gaz inerte, ni pellicule à faible émissivité), la prolongation des zones d’ombre par le toit et l’ajout de 2500 $ d’isolation ont permis une réduction de la consommation énergétique sur 13 ans d’environ 23 700 kWh, soit une baisse moyenne de 4450 kWh/année. À noter que le site bénéficie d’un environnement entouré de feuillus à maturité. Ça aide, surtout en période de canicule à 32o C !

Pour la remise à neuf et conservation, la maison a été finaliste en 2005 au Phoenix de l’environnement, catégorie « Réduction, réemploi, recyclage, mise en valeur des matières résiduelles ».

L’équation

Réduction de la consommation énergétique : 28 200 kWh – 23 700 kWh = 4450 kWh/an.

Économie d’environ 4450 kWh/année x 13 ans = 57 850 kWh.

Au tarif d’environ 0,09 $ x 57 850 kWh = une économie d’environ 5200 $ ou 400 $ par année, soit une baisse de 20 % sur la facture énergétique totale.

Le retour sur l’investissement de ces travaux s’est réalisé en six ans.


Articles récents

Les dessous de la tour Eiffel

Les dessous de la tour Eiffel

Forte de sa notoriété, la tour Eiffel exprime une sérénité architecturale et urbanistique. Construite en 1889, elle a été et demeure un défi d’ingénierie. Elle accueille 6M de touristes chaque année.


Lire la suite
Être chez soi dans un logement adaptable

Être chez soi dans un logement adaptable

Pour qu’une personne en perte d’autonomie puisse continuer de se sentir chez elle, son hébergement, à domicile ou en résidence, doit être adaptable en fonction de l’évolution de besoins.


Lire la suite
Patrimoine architectural et élus municipaux ?

Patrimoine architectural et élus municipaux ?

« Éradiquer de la mémoire des Septiliens leur hôtel de ville me semble extrême, surtout qu’il s’agit à plusieurs égards d’un manque de communication et d’explication des enjeux .» Pierre Baillargeon


Lire la suite

Restez informé avec
notre infolettre

M’inscrire...
Merci pour votre inscription, vous devez maintenant confirmer votre abonnement par courriel. Consultez votre boîte de réception.

Vous n’avez pas de compte ?

Créer un compte